Un saut dans les calanques d’Ensuès la redonne

Aujourd’hui Papillon était avec ses enfants et d’autres enfants amis. Le mistral est passé, il a tôt fait de dire bye bye :-). Papillon n’y croyait guère, le mistral, c’est connu, c’est la plaie :-/.

Du coup, hop direction la Calanque d’Ensuès 🙂 🙂 🙂

Papillon te dévoile un ultra bel endroit 😉

 Je vais dans la calanque d’Ensuès la Redonne, à l’automne, en hiver et au printemps. Facteur chance, cet endroit est à moins de 30 mn de mon nid, mais en été il est vraiment trop fréquenté…. je comprends pourquoi ; ce lieu est magique 🙂

Il n’y a pas 50 manières d’y aller : la route, la mer, le train, ce qui est déjà pas mal 🙂

Par la route, prends l’autoroute A55 (Martigues/ Marseille ou versus). Emprunte ensuite la sortie Ensuès la Redonne (à droite) puis laisse-toi guider par la signalisation jusqu’à la partie résidentielle du village, incluant le centre. C’est la route du Rove, qui taverse la Côte bleue.

De là, suis la route de La redonne (à droite).

Attention, émotion, la descente est vertigineuse 😉

Elle te conduira au  port de la redonne

 

C’est le point de départ d’une unique route en forme de montagnes russes, qui longe la Mer Méditerranée sur quelques kilomètres, jusqu’à la calanque Méjean. L’accès à cette route est règlementé de mai à septembre parce qu’il  lui est impossible d’absorber une masse énorme de véhicules.

Tu comprendras aussi pourquoi quand tu iras ;-).

Il n’est pas rare que 2 voitures ne puissent pas se croiser !

Au fil de ce chemin, de nombreuses échappées vers des criques plus belles les unes que les autres, par une multitude de sentiers, plus ou moins connus, plus ou moins escarpés.

Et oui, bien sûr, il faut très souvent marcher un peu pour accéder aux plus chouettes mais rien qui soit invincible, rassure-toi 😉

Sur ces terres arides et face à tous les vents, jaillissent cependant de zones improbables quelques cactus ou figuiers. Malgré l’hostilité, la nature demeure très présente et en hiver, quand le mistral est en folie, les paysages sont singuliers. Ecrasés sous la chaleur de l’été, ils semblent immuables.

   

La falaise s’est soumise aux excès de chaleur et de vent.

Elle s’en est dessiné un contour, abrupt souvent.

L’une de celle que j’affectionne le plus passe par ce petit port

Si l’idée te séduit, tu peux aussi rejoindre la calanque en train, par la ligne Marseille/ Miramas, via la côte bleue. La vue est splendide


cote-bleue

 

malay

Je te propose de consulter ICI le site web des calanques de Marseille, tu y trouveras le nécessaire de base pour organiser ta balade

A bientôt 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s