T’es blogueuse, t’es exaspérée, tu l’écris

Non à la haine

Le papillon s’interroge. Il voit bien que quelque chose va mal sur le terrain de la citoyenneté et de la conscience, que son pays est en souffrance…

Il a frémi il y a une bonne quinzaine d’années quand il a vu venir la haine s’accrocher aux wagons de la politique nationale, et il se sent bien vide quand il constate que ses amis les terriens de France, n’en pouvant plus du déclin, optent pour la solution radicale du frontisme….

Il déplore aussi que ses politiques contemporains aient TOUS failli à une chose au moins : générer un état de confiance mutuelle avec le Peuple.

Malheureusement, c’était un fondement capital de la relation, et il y a forcément un lien de cause à effet.

Sauf si l’on met tout en place pour qu’il demeure dans l’ignorance (le panel de la torture est très vaste et d’une cruauté innommable), le peuple est doté de tout ce qu’il lui est nécessaire à une bonne compréhension de la vie, il saura agir comme il faut, au bon moment, sachant se plier quand il le faut et bondir si c’est l’énergie qu’il faut déployer. Le peuple est vif, intelligent, sensible, éduqué.

La politique s’adresse à nous comme à des débiles le plus souvent, et toujours sur le même ton, celui de la comédie, faussement paternaliste…

Le papillon pense que l’on peut croire en tout, et qu’il est interdit d’interdire. Bâillonner la pensée ? La peur ou l’ignorance peuvent l’anesthésier, mais il n’en ressortira rien qui vaille un kopeck.

Être blogueuse, disposer de cette fabuleuse liberté de pouvoir dire sans qu’aucune censure ne s’oppose, mais ne pas le faire m’a semblé profondément absurde et peu courageux.

Que l’on ne me dise pas que le frontisme n’est pas une idéologie haineuse qui véhicule l’ostracisme, je ne peux ni le croire ni l’entendre. D’ailleurs, le frontisme n’aime pas non plus les pauvres….

Puisque Le papillon croit sincèrement qu’il ne faut laisser personne au bas de la route, il s’adresse aussi à toi, citoyen frontiste, et te dit qu’il n’est pas trop tard. Si tu es en colère au point que ta violence tend à surgir, ne te laisse pas avoir, ne trompe pas de solution, que ta voix ne vienne pas grossir la haine, tu n’as pas le droit d’être aveugle. Calme-toi, pose-toi, réfléchis et cherche un autre moyen pour te faire entendre. Ne rend pas la situation plus gravement indigeste qu’elle ne l’est.

Rappelle-toi l’histoire, observe le présent et demande-toi si tu veux bâtir l’avenir que tu te souhaites et que tu nous souhaites sur le terreau de la division et de la haine. Si ta décision est prise, et que déjà à la montée du front, tu étais aux première loges, et bien tu fais erreur, mais je ferai avec toi, parce qu’un jour, j’ose croire que ta bonne conscience va s’éveiller. 

Je suis SÛRE que l’union donne plus et mieux que la division, je suis SÛRE qu’à se côtoyer on s’enrichit, je suis SÛRE que l’uniformité est sinistre et stérile, je suis SÛRE  qu’il existe des moyens pérennes de nous faire croitre et évoluer. A toi, politicien élu, de les mettre en application, c’est ton rôle. Agis ou pars, mais cesse de participer à l’édifice de la violence, de la haine, de l’indifférence et du désarroi.

Il doit bien rigoler le Bon Dieu de là-haut, à nous observer nous entre-déchirant.

Parfois il doit être exaspéré….

Olivier Py, comment faire autrement ?

Olivier Py est le président élu du Festival d’Avignon. Face aux résultats électoraux sur sa ville, il n’a pu faire autrement que prendre position et clairement affirmer qu’il ne pourrait pas collaborer avec une mairie d’extrême droite. Bien entendu, cette position fait débat. « Les masques sont tombés » dit-il aux critiques qui le targueraient presque de déserteur….

Je t’invite à lire son interview à ce propos, parue dans le Nouvel observateur

Publicités

11 réflexions sur “T’es blogueuse, t’es exaspérée, tu l’écris

  1. Pour moi, on se focalise beaucoup sur la montée du FN. Pour moi, les grands fautifs sont ces grands hommes politiques de droite et de gauche qui sont trop souvent à côté de la plaque. Ils sont tellement éloignés, tellement corrompus, tellement pris au piège de la mondialisation, du capitalisme.
    Alors il ne faut pas s’étonner que des gens votent pour une personne qui parle de leurs problèmes. Aujourd’hui, je crois que cela serait réducteur de penser que tous les électeurs frontistes sont racistes. Je crois que ces personnes sont très exaspérées et ignorantes de notre Histoire.
    Attention, je suis une anti -FN. Mais je crois que l’on ne regarde pas du bon côté.
    C’est mon point de vue.

    • Mia, je sais ça, et je suis d’accord avec toi. Il n’empêche que je ne peux m’empêcher de m’exprimer sur un sujet qui, tu en conviens, n’est pas anodin….. et par nature m’interpelle. Nos politiciens, en plus de ce dont tu parles, sont tellement auto-centrés…..Merci de ton attention 😉

  2. ha… le chat s’inquiète aussi
    t’as pas idée
    entre la démission des gens qui se planquent derrière la facilité du « tous pourris » pour oublier de passer aux urnes,
    le niveau des débats, les mensonges, l’intimidation (et je sais de quoi je parle, qqn d’une équipe opposée à celle sur laquelle je figure a AFFICHE mon nom, l’adresse de mon blog (tellement subversif) et posté des mensonges et je me suis retrouvée avec je ne sais combien de visiteurs sur des billets trash comem « clockemerle » ou pire « homo comme ils disent »…
    plus par haine parce que (si si) j ai réussi à fédérer mes voisins pour que notre rue étroite ne soit plus la ROUTE raccourcie
    pour qu on ait des gens bien garés quand ils vont à la messe : là, tu vas prier donc ça t’autorise à te garer devant ma porte ou à bloquer l’ouverture de mes volets… à décliner en 26 maisons. si si , y a du parking mais faut faire 30 mètres…
    pour qu’on n ait plus 250 véhicules en sur vitesse par HEURE là où on en avait 10 avant…
    ho la vilaine rebelle
    alors oui, j ai le droit d’essayer de changer les choses et de ‘investir mais en échange mon blog est dépouillé.
    les élections c’est ça aussi.

    après t’allumes ta radio/télé et tu vois Avignon, tu vois des gens élus à qui pourtant tu confierais pas ton porte monnaie, tu comprends pas… ou tu comprends trop

    c’est la paresse qui aura raison de la démocratie réelle
    la paresse et le manque de couilles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s