Mon fils va chez le psy et c’est bien

clé

A force d’observation de mes contemporains, j’ai entre autres choses repéré ceci : nous consultons la tête haute n’importe quel  médecin du corps, mais dès lors qu’il s’agit de l’esprit, on se cache. On se planque pour aller chez le psy, c’est confidentiel. Il y a quelque chose de l’ordre du tabou de la folie et de la peur panique de la faiblesse. D’ailleurs, entrée et sortie de cabinet se font par deux portes différentes. Nul risque qu’un patient en croise un autre, nul non plus qu’il ne l’entende, les portes sont épaisses, capitonnées, voire doubles. Ainsi, aucun son ne traverse.

Ce serait pas la préhistoire ?

Mon fils consulte un psy depuis 3 semaines pour le motif qu’il est un petit garçon très très timide, qu’à 9 ans, ça lui pèse de plus en plus, et qu’il sait depuis longtemps qu’il a le droit de demander de l’aide quand il veut. Il a souhaité rencontrer un thérapeute spécialisé, nous avons pris rendez-vous. Le premier a eu lieu il y a 3 semaines, et je sens déjà clairement que mon fils va mieux. Il ne rechigne pas à cette séance hebdomadaire. Je sais qu’il aime ce rdv.  Mon petit gars en ressort léger, il gagne en confiance en lui, chargé de bonnes énergies, allégé d’un fardeau, c’est très positif. Ce qui s’y raconte a quelque chose de mystérieux. Je n’assiste pas à la consultation. Sans doute une fois ou l’autre y serai-je conviée. Je ne me sens pas offensée du fait qu’il ait besoin de chercher secours en dehors de sa mère. Au contraire, je suis très fière d’avoir su lui faire comprendre que parler c’est bien. Que si une mère ne peut pas tout résoudre, elle reste un lien sûr vers les solutions et qu’elle l’accompagnera. Les mamans toute puissantes n’existent pas. Toutes donnent leur maximum et leur meilleur, et personne ne leur en demande plus. Y’a pas de super héro, d’être surnaturel, de  Saint Graal.  En revanche, il y a des outils et des compétences sur lesquelles il n’est pas si compliqué de prendre appui.

La timidité peut condamner à vivre sous camisole et pour que mon garçon n’en arrive jamais là, il va chez le psy, il ne s’y passe rien de trouble ni obscur, et c’est bien 🙂

Publicités

6 réflexions sur “Mon fils va chez le psy et c’est bien

  1. Je suis allée loooooongtemps chez un psy, je sais le bien que cela m’a fait.
    Alors je conseille certains parents de mes élèves afin qu’ils les amènent chez le psy . Et si un jour, ma fille en a besoin, zou aussi 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s